Délégationdu Gard

Attaques dramatiques au Burkina Faso

Notre partenaire Caritas est en première ligne

Le Secours Catholique dans le Gard et dans l’Hérault soutient des projets de la Caritas burkanabé. Jean-Claude Rouannet du Secours Catholique de l’Hérault, en mission avec la délégation du Gard en décembre 2018, au Burkina Faso, vient de nous transmettre un article sur la situation particulièrement difficile du pays.

Notre partenaire Caritas est en première ligne

publié en novembre 2019

Voici ce que Jean-Claude Rouanet écrit à propos du vécu dramatique de nos amis de l’Ocades Kaya, notre partenaire Caritas.

« Au Burkina Faso, près de 500 000 personnes ont fui leur domicile dans le Nord et l’Est du pays en raison des attaques terroristes répétées venues du Mali. Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) sonne l’alarme sur une crise humanitaire qui touche plus d’un million et demi de personnes ! Des Burkinabé montpelliérains nous ont fait parvenir des vidéos aux images insoutenables qui confirment, hélas, ces informations. Notre partenaire l’Ocades, Caritas Kaya est en première ligne dans cette situation catastrophique, car Kaya est la seule grande ville sur la route du Sud qui mène vers la capitale Ouagadougou. Kaya devient un refuge pour les gens du Nord qui fuient les exactions.

Dès le mois de janvier 2019, une attaque dans un village de Barsalogho, à 40 km au nord de Kaya - où le Secours Catholique a financé un forage et des latrines, inaugurés en décembre 2018 - a coûté la mort du chef de village et de cinq autres personnes. Ce qui a conduit à des représailles et depuis la zone est perturbée. Dès le 1er août 2019, l’abbé Adelphe signalait que 45 villages avaient été vidés de leurs habitants : « Nous sommes obligés de réduire nos congés pour porter secours… Priez pour nous ! ». Plus de 50 00 personnes s’étaient réfugiées à Kaya Le 20 août, l’attaque d’un convoi de militaires proche de la frontière du Mali faisant de nombreux morts a aggravé le sentiment d’insécurité et d’abandon dans la région. L’abbé Adelphe nous a transmis son message d’amitié partagé avec l’équipe de l’Ocades qui a été accueillie entre 2012 et 2016 en Languedoc-Roussillon Leur adresser des messages de soutien et les assurer de nos prières les réconfortent. »

Imprimer cette page

Faites un don en ligne